Jean 3:1-8. Ils utilisent l’autorisation pour accréditer l’erreur qu’ils propagent, ce qui est un mal épouvantable. Si je vous ai parlé des choses terrestres, et que vous ne croyiez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes? Il se peut que chasser ces frères de l’assemblée n’ait pas été une excommunication en bonne et due forme, puisque c’était une action personnelle et non pas de l’assemblée; mais de toute évidence, il ne leur accordait plus aucune place ni aucune liberté dans l’assemblée. Nous trouvons ici un autre principe de vie qui va avec: ce qui demeure en nous caractérise notre marche. En conclusion l’apôtre parle des frères qui étaient avec lui, et de ceux qui étaient avec Gaïus, en les qualifiant d’«amis». Jean 13. «Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle». Tous savaient qu’il faisait le bien, et Jean lui-même en rendait témoignage. Ici le frère, même étranger, mais qui porte diligemment la vérité pour le Nom, doit être reçu, et nous sommes heureux d’être identifiés avec lui à cause de la vérité qu’il apporte. 13:12), c’est-à-dire pratiquer dans toute sa vie ce qui ne peut se faire que dans la lumière, afin d’être protégé contre l’influence des ténèbres. Ce qui est né de la chair reste chair, ne s’améliore pas et ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Il y aura souvent quelque chose à corriger dans ce que nous aurons cru bien faire; mais laissons-nous corriger et ainsi nous progresserons dans cette heureuse voie qui aboutira au plein éclat du jour dans la gloire éternelle où nous entrerons bientôt. Ils voyaient, sans doute, avec une certaine jalousie s’accroître l’importance de Jésus aux dépens de celle de leur maître. Beaucoup de personnes, aujourd’hui, veulent avoir à faire avec Dieu et ne rien savoir de son Fils; c’est inutile; elles mourront dans leur péché. Par son exemple, Jean nous montre que la vraie attitude d’un ancien est celle d’un père rempli d’amour et de sollicitude pour ses enfants. Comme la deuxième épître, elle est une lettre d’ordre privé, mais contenant, malgré sa brièveté, une instruction d’une telle importance que l’Esprit de Dieu lui a donné une place à demeure dans la Parole inspirée, même si c’est une petite place. Commentaire simple; Jean; Jean 3:22-36; Jean 3:22-36. Jean marque ainsi devant ses disciples le contraste qui existe entre lui et Jésus, en faisant ressortir la supériorité de celui dont il n’était pas digne, disait-il, de délier la courroie de la sandale. Il trouve qu’il satisfait mal les désirs de sa créature. L’épouse appartient à l’époux, et la joie qu’il a de posséder son épouse fait la joie de son ami. Rien n’est dit quant à la localisation de cette «assemblée». Mais cela n’avait pour racine que le vieux pharisaïsme de l’amour de la position et de la prééminence. Nicodème ne comprend pas ce que c’est que la nouvelle naissance. La fin du verset 5 pourrait laisser supposer qu’il était question de deux classes de personnes: 1) les frères, et 2) les étrangers. L’excuse très probable était que ces frères qui voyageaient n’avaient pas d’autorisation, et qu’il tenait à ce qui était ordonné et officiel. Celui qui est de la terre est de la terre, et parle comme étant de la terre. Cela aurait été bien si ceux qui ont exercé des responsabilités parmi les croyants avaient suivi ses pas. C’est vrai et ça m’est utile. Diotrèphe ne voulait en aucun cas recevoir ces frères. Le verset 16, bien connu de tous, indique la source d’un salut si merveilleux: c’est l’amour de Dieu. Le fait est que le Seigneur suscite des serviteurs selon Son plaisir souverain, et ne demande ni permission ni conseil à personne. Jean 3 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dans la Bible, l’airain représente la justice de Dieu en jugement contre le péché. En outre il était pécheur, perdu, souillé, incapable de subsister dans la présence de Dieu à cause de sa souillure, impropre pour le ciel où, selon ses conseils éternels, Dieu voulait avoir des hommes parfaits. Il mérite d’être remarqué que, soit dans cette épître soit dans la précédente, le seul test proposé quant à ceux qui professent être serviteurs du Seigneur, est celui de la vérité. Le Gaïus de 1 Corinthiens 1:14 était un Corinthien, et il était presque certainement le Gaïus de Romains 16:23, l’hôte de l’apôtre Paul. Ce qui est en nous se manifeste extérieurement dans nos activités. Codex Sinaiticus porte : « Nous a témoigné, c’est pourquoi le monde ne vous connaît pas ». 3 Jésus répondit et lui dit : « En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu'un n'est pas né à nouveau 1, il ne peut pas voir le royaume de Dieu. En contraste avec Diotrèphe volontaire et désobéissant, il y avait ceux qui étaient effectivement les amis de Christ, et ceux-là étaient reconnus comme amis par l’apôtre et par tous ceux qui marchaient dans la vérité. Ce qu’ils en avaient dit rendait témoignage au fait que la vérité demeurait en lui, et qu’elle s’exprimait dans sa vie, car il marchait dans la vérité. C’est là l’intention de Dieu, et non comme quelques personnes le pensent, que le monde soit sauvé, puisque Dieu a envoyé son Fils pour cela. Ce qui prouve la réalité des besoins chez Nicodème, c’est qu’il vient de nuit. Évangile selon St Jean. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.… Il était considéré comme un parvenu non officiel par les chefs religieux de son temps, et Son autorité était fortement contestée (voir Matt. La vie humaine naturelle est faite de faiblesse, de souffrances et de la mort qui sont les conséquences du péché. Il parait donc qu’il avait dû les traiter avec une bonté supérieure! Or tout ceci n’était que du «mal» comme le verset 11 l’indique, et nous ne devons pas l’imiter. Je vous propose une analyse biblique avec les étapes suivantes: une étude de chaque mot grec du passage évangélique, suivie d'une analyse de la structure du récit et de son contexte, à laquelle s'ajoute une comparaison des passages parallèles ou semblables. Dans la dernière partie du verset 11 nous avons un nouvel exemple de la manière abstraite de raisonner de l’apôtre quant au bien et au mal; nous ferons bien de la laisser agir dans toute sa force dans nos consciences. 3. Il y a dans cette parole plus à adorer, à croire, à aimer qu’à expliquer. Resume Prayer. Il ne pouvait donc pas les tolérer. Il faut considérer fréquemment la beauté, la douceur, la gloire d’un tel titre, la grandeur d’un tel privilège. La lecture précisait : gardez-vous des idoles. Chacun peut ainsi l’imiter facilement. En un mot, Nicodème ne se connaissait pas plus qu’il ne connaissait les pensées de Dieu. 12:34). Ainsi Nicodème, comme le plus grand des pécheurs, devait changer de nature pour entrer dans le royaume de Dieu; c’est une vérité absolue: «il faut», dit le Seigneur. Ce Gaïus peut très bien avoir vécu jusqu’à être très âgé, et exercer encore l’hospitalité quand Jean écrivait. C’est l’inverse de l’instruction contenue dans la seconde épître. Cependant il vaut mieux aller de nuit à Jésus pour écouter sa parole que de n’y pas aller du tout. Il est fréquent que nos véritables convictions et attitudes se voient très bien dans de tout petits détails. Au jugement des nations vivantes qui est encore à venir, selon Matthieu 25, ceux qui sont les brebis, les bénis de Dieu, révèlent l’état de leur cœur par ce qu’ils ont reçu les messagers du Fils de l’homme, qui les considère comme Ses frères. Ce qui naît de l’Esprit est animé par l’Esprit (Jean 3.6). Elle remplit nos cœurs d’admiration et de reconnaissance quand nous contemplons la glorieuse personne de Jésus. Par son ministère, il avait clôturé l’économie légale; il avait introduit Christ sur la scène. Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs. On comprend que «toute bouche sera fermée». Donc «celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu» (v. 18). L’amour de Dieu a souffert de voir abandonné son propre Fils, son unique. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. La 3 e exhorte les croyants à recevoir et à aider ceux qui l'enseignent (comp. Il vint révéler ce que Dieu avait dans son cœur pour de pauvres pécheurs perdus, qui ne pouvaient monter au ciel prendre connaissance de «ce que l’œil n’a pas vu, et que l’oreille n’a pas entendu, et qui n’est pas monté au cœur de l’homme, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment» (1 Cor. Analyse biblique Jean 3, 13-17. «Prends ton fils», lui dit-il, «ton unique, celui que tu aimes, Isaac, et va-t-en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste, sur une des montagnes que je te dirai» (Gen. 22:2). L’assurance que Jean avait quant à la prospérité spirituelle de Gaïus ne provenait pas de contacts personnels, car ils étaient éloignés l’un de l’autre et communiquaient par lettre. En contraste avec les hommes auxquels Jésus ne se fiait pas, quoiqu’ils crussent en son nom, Nicodème vient à Jésus avec de vrais besoins. L’exemple de Gaïus est fixé devant nous dans les Écritures non pas seulement pour que nous l’admirions, mais pour que nous le suivions. Cela signifie qu’il n’acceptait pas son autorité d’apôtre, et faisait de son mieux par des paroles malveillantes pour saper son autorité dans l’esprit des autres. Si les apôtres avaient entrepris d’autoriser et d’envoyer des prédicateurs de la Parole, ou s’ils avaient nommé un comité pour le faire, la présence ou l’absence d’autorisation aurait été le test. Jésus apportait la connaissance de Dieu, de ce qui lui convenait, de ce qui devait caractériser son royaume. Jean avait parlé de la part de Dieu; Jésus parlait de ce qu’il avait vu et entendu dans le ciel; ces choses-là faisaient le sujet de son témoignage, comme il le dit lui-même au verset 11: personne ne recevait ce témoignage; il dépassait ce que l’homme pouvait saisir dans son entendement naturel. Après l’ascension du Seigneur, les apôtres, Paul surtout, les ont pleinement révélées. Jésus venait en parler et accomplir l’œuvre de la croix en vertu de laquelle elles deviendraient la part des croyants. Celui-ci vint à lui de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que toi tu fais, si Dieu n’est avec lui» (v. 1, 2). — «Mais il y avait un homme d’entre les pharisiens, dont le nom était Nicodème, qui était un chef des Juifs. (v. 1-13). Ce n’était probablement pas là où Gaïus vivait. C’est ainsi que, pratiquement, «le sentier des justes est comme la lumière resplendissante qui va croissant jusqu’à ce que le plein jour soit établi» (Prov. » Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,13-17. 1 Il y avait un homme appelé Nicodème, qui était du parti des Pharisiens et qui était l'un des chefs juifs. Centre Biblique, 15 rue Pierre Andron, On voit, par plusieurs passages, que ne pas croire, c’est désobéir (voir Actes 5:32; 2 Thess. «Personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le fils de l’homme qui est dans le ciel» (v. 13). Qui pourra jamais sonder l’étendue des richesses contenues dans le merveilleux verset seize du chapitre trois de l’évangile de Jean ? Que dire au jour du jugement? Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. Jn 3, 22-30 Temps de Noël Samedi 08 Janvier 2011 Année A Ah ! Personne ne recevait son témoignage venu du ciel, même au sujet du royaume terrestre, pas même un docteur de la loi. Jésus et Nicodème. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous; et de ce qu’il a vu et entendu, de cela il rend témoignage; et personne ne reçoit son témoignage» (v. 31, 32). Il y a des périodes de l’année où nous exprimons nos vœux et désirs l’un pour l’autre. C’est peut-être la phrase la plus connue de toute la Bible qui est proposée à notre méditation ce dimanche, une semaine après la Pentecôte, alors que nous entrons dans le temps liturgique de l’Eglise. Ils montraient clairement qu’ils ne cherchaient aucun profit d’ordre matériel pour eux-mêmes, mais qu’ils cherchaient à donner à leurs auditeurs ce qui serait un gain spirituel pour eux. Pour naître de nouveau, il faut une œuvre tout autre que celle de la nature; il faut la puissance de Dieu comme pour la création; car c’est par sa Parole et son Esprit que Dieu tira du néant la première création. Il ne l’a pas épargné, afin de délivrer ses ennemis et de leur donner la vie éternelle. 22 Après ces choses, Jésus vint avec ses disciples dans le pays de Judée. Notre petite épître se termine de manière très similaire à la deuxième épître. S’il en était ainsi, il nous présente un tableau très heureux de quelqu’un qui ne s’est pas lassé à faire le bien. Sommes-nous de Dieu ou ne L’avons-nous pas vu? Après avoir dit que l’Éternel rassemblerait son peuple de tous les pays où il avait été transporté, pour le ramener sur la terre d’Israël, il ajoute: «Je répandrai sur vous des eaux pures, et vous serez purs: je vous purifierai de toutes vos impuretés et de toutes vos idoles. On a beau prétexter son humanité, son abaissement, son humiliation, pour ne pas croire en lui, dire comme les Juifs au chapitre 9: «Donne gloire à Dieu, nous savons que cet homme est un pécheur», cela ne change rien aux déclarations de Dieu. En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut. En effet, Jean n'avait pas encore été mis en prison. Mais personne ne demandait le sacrifice du Fils de Dieu. Ainsi Nicodème vient à Jésus en pensant augmenter ses connaissances comme docteur de la loi. Ce verset explique le précédent (car ;) il élève la pensée au-dessus des symboles et montre dans le mystère de la croix la révélation de l’amour éternel de Dieu. Le Gaïus d’Actes 20:4 était de Derbe, une ville d’Asie mineure. Nul n’a possédé cette part avant l’œuvre de la croix; non qu’il n’y eût pas auparavant des hommes sauvés qui ont joui de leurs rapports avec Dieu en possédant la nature divine. Le Gaïus d’Actes 20:4 était de Derbe, une ville d’Asie mineure. — Jésus et ses disciples baptisaient au pays de Judée en même temps que Jean le baptiseur continuait son service un peu de temps, quoique Jésus fût là. Et nous le sommes. Les paroles du Seigneur en Luc 9:49-50 énoncent pratiquement ce principe, et il est clairement et définitivement arrêté dans les deuxième et troisième épîtres de Jean. Il a mis sa propre chair au feu, selon un adage argentin. Le croyant désire toujours plus de lumière sur lui-même et sur tout ce qu’il fait. (v. 14-16). Terrible sera la part de celui qui méprise un amour pareil. Jean 17 3 explication. 23 Et Jean aussi baptisait à Énon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau. Aucune voix ne se fit entendre du ciel pour qu’il obtînt la délivrance; c’est Jésus qui crie et personne ne lui répond; au contraire, son Dieu l’abandonne sous le poids de nos péchés jusqu’au plein accomplissement de l’expiation. Avec Gaïus comme avec la dame élue, les conversations en tête à tête étaient bien préférables à une communication par lettre. C’est un des exercices clés du bac de français.. Une explication linéaire ou commentaire linéaire est l’étude d’un texte ligne par ligne, en suivant son mouvement, sa composition. Bible> 1 … Quoi qu’il en soit, le Gaïus de notre épître nous est présenté comme un saint caractérisé par la prospérité spirituelle. Jésus était si parfaitement l’expression de Dieu lui-même, de ses propres pensées, de ses paroles, que celui qui recevait son témoignage avait scellé que Dieu était vrai, parce qu’il avait entendu, non un intermédiaire, de la part de Dieu, comme Jean et les prophètes, mais Dieu lui-même. Au chapitre 10:17, Jésus dit: «À cause de ceci le Père m’aime, c’est que moi je laisse ma vie, afin que je la reprenne». Pour le recevoir il fallait croire, car Jésus dit: «Si je vous ai parlé des choses terrestres, et que vous ne croyiez pas, comment croirez-vous, si je vous parle des choses célestes? Dieu étant pleinement satisfait, il invite le pécheur à élever un regard de foi sur la croix où son propre Fils a subi le jugement à la place du coupable, afin de le délivrer des conséquences éternelles de ses péchés. 33520 BRUGES, FRANCE, © 2021 - BibleEnLigne.com - Mentions Légales - Si la question était: «Comment va votre âme?», que répondrions-nous? Tous droits réservés. La vie éternelle n’est pas seulement une vie qui dure éternellement; elle est la vie par laquelle il est possible d’être parfaitement heureux dans ce monde et dans le ciel par la connaissance du Père révélé dans le Fils. Pourtant, Jésus l'a accueilli et il l'a pris très au sérieux. Nous vivons dans un monde où les autorisations humaines de ce genre abondent, et le résultat est évident. Il veut en savoir davantage sur ce qu’enseignait celui qu’il reconnaissait comme «un docteur venu de Dieu». La meilleure lecture attestée apparaît être cependant: «envers les frères, et cela [envers ceux-là même qui sont] étrangers». Jésus se rendit en Judée, accompagné de ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Et il séjourna là avec eux, et il baptisait. Il a péché; c’est là le résultat de toute son activité; comment pourrait-il réparer le dommage causé à Dieu et effacer ses péchés? Dieu a tellement aimé : cet amour est le principe et la source suprême du salut. Nicodème ignorait tout cela; il se croyait, sans doute, comme enfant d’Israël, un fidèle sujet du royaume de Dieu, mais Israël ne présenta guère les caractères du royaume de Dieu, même dans les plus beaux jours de son histoire; car «le royaume de Dieu n’est pas manger et boire, mais justice, et paix, et joie dans l’Esprit Saint» (Rom. Le royaume de Dieu était présent dans la personne du Seigneur qui en manifestait tous les caractères moraux; mais, pour le voir et pour y entrer (v. 5), il fallait être né de nouveau; sans cela on ne voyait en Jésus que le fils du charpentier, ou, comme Nicodème, un docteur envoyé de Dieu pour enseigner son peuple. Ce qui est né de l’Esprit, est esprit, participe à la nature divine. Il doit revêtir «les armes de la lumière» (Rom. Faisons-nous souvent, en vérité, de pareils vœux? Aujourd’hui le pécheur parle facilement contre Dieu. » (v. 4). Cela signifie disparaître au profit d’un autre. — Nous avons vu que Jésus, «Fils de l’Homme qui est dans le ciel», apportait ici-bas la connaissance des choses célestes dans lesquelles il vivait constamment; mais pour en profiter, il fallait la vie éternelle, que l’homme ne possédait pas. Dans les deux cas, la vérité est le test, et toutes considérations d’ordre simplement personnel sont mises de côté. Nous croyons solennellement que «débiter de méchantes paroles» contre les serviteurs du Seigneur est une plaie douloureuse de nos jours. Combien il est donc important d’être bien établi dans la vérité afin de pouvoir l’utiliser comme test. Pour dissiper si possible l’étonnement de Nicodème, Jésus peint l’action de l’Esprit par une comparaison empruntée à la nature. Evangile selon saint Jean 3, 22-30. Le souffle de l’Esprit agit dans une famille, dans une contrée; il y a des conversions. Maintes et maintes fois l’Esprit de Dieu a travaillé hors des structures officielles, et cela mérite d’être noté. Jean 5:36,37 Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les oeuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c'est le Père qui m'a envoyé. Jésus répondit et lui dit: Tu es le docteur d’Israël, et tu ne connais pas ces choses? Il rappelle à ses disciples qu’ils l’ont entendu affirmer qu’il n’était pas le Christ, mais envoyé devant lui; ils auraient dû comprendre pourquoi tous venaient au Seigneur. Gaïus semble être inclus dans l’expression «ses enfants». Le chrétien est «lumière dans le Seigneur» (Éph. Commentaire biblique de Jean 3.36. Ils ne prenaient rien des Gentils (ou: des nations), bien qu’ils circulaient parmi eux et leur prêchaient la parole. Abstenons-nous en, et imitons ce qui est bien. Jean rend témoignage au verset 2 de ce que son âme avait prospéré au point qu’il ne pouvait que désirer que sa santé physique soit égale à sa santé spirituelle. Commentaire d'évangile. 1 à 21 Entretien de Jésus avec Nicodème.. Les commentateurs se donnent beaucoup de peine pour rattacher, chacun à sa manière, ce récit aux faits qui précèdent. Et je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau» (Lire Ézéchiel 36:24-28; 37:9).