La perte de chance indemnise pour la victime le fait d'avoir perdu une probabilité de réaliser un gain ou d'avoir perdu une opportunité d'éviter une perte (matérielle ou non). See, e.g., Claire Beraud, Le principe de la Réparation de la Perte de Chance [Indemnification of the Loss of Chance] 17 (2001) (unpublished manuscript), available at Dans tous les cas on n'indemnise pas l'entier dommage, car il y a toujours un élément d'incertitude. chance was in its infancy, the theory was heavily criticized and misunderstood, even though in both countries the theory is now widely accepted and implemented in many diverse areas. A partir de là, il semble que les critiques ne se fondent pas sur le bon préjudice ou alors ne tiennent pas compte du préjudice de perte de chance et de la conception de la causalité qu’il génère. C’est peutêtre là - . 729 ; P. Jourdain, La perte de chance, une curiosité française, ... doctrine, une tendance de notre droit contemporain à transformer tout grief subjectivement ressenti en un préjudice juridiquement réparable152. Il est sollicité une somme de 357 000 € qui correspond pour les requérants au préjudice moral résultant de la conscience de la victime de l’imminence de son décès et de la perte pour Madame H… d’une chance de survivre durant 51 années alors qu’elle n’était âgée que de 33 ans. . Cette réparation intégrale induit inévitablement une consécration de la perte de chance en tant que préjudice. ensuite, la perte de chance, en tant que modalité du préjudice matériel, en ce qu’elle aboutit à une perte de gains, a subi l’indifférence de la doctrine, toute absorbée par l’étude des préjudices moraux plus variés et dont on sait que l’indemnisation a été controversée et progressive en droit administratif … The loss of chance doctrine, also called the lost cha nce doctrine, the incr eased risk of har m doctrine, and the value of a chance doctrine, is:. Dans un arrêt fondateur du 17 juillet 1889 la Cour de cassation a reconnu, pour la première fois, le caractère réparable de la perte de chance. Classiquement, constitue une perte de chance « réparable » la disparition actuelle, et cer-taine d’une éventualité favorable. 312 DOCTRINE. a claim against a doctor who has engaged in medical malpractice that, although L’arrêt de la Cour de cassation du 1er avril 2004 dont question hier, a agité toute la doctrine. La Cour de cassation qualifie ce manque à gagner, lorsqu’il est réparable, de perte d’une chance. ==> Reconnaissance de la perte d’une chance comme préjudice réparable. La perte de chance en droit privé, RRJ 1999. La notion de perte de chance est un concept à géo-métrie variable, d’autant plus difficile à cerner que l’on ne dispose à l’heure actuelle d’aucune défini-tion légale. [24]La doctrine a pris acte de la volonté des tribunaux de compenser pour ce type de préjudice : 1-351 – Perte d'une chance– La jurisprudence indemnise également pour la perte d'une chance. existence future est subordonnée à des événements dont rien ne dit qu'ils se réaliseront. The Loss of Chance Doctrine: Should the Doctor Be Liable for Results that Were Not Caused by His Negligence?