Makomí Búku. Selon Alain Anselin, les règles de construction d'une phrase, celles gouvernant l'agencement des mots pour produire du sens, sont similaires en Fang et en égyptien ancien[17] ; tout comme entre le duala et l'égyptien ancien [1]. If possible, verify the text with references provided in the foreign-language article. (…) Souhaitons que de véritables linguistes comparatistes s'attellent réellement au sujet dont chacun devine les implications historiques. Allocution de circonstance par le récipiendaire de Théophile Obenga. Pour que le Congo retrouve sa force psychologique, son énergie sociale, ses vertus de travail, sa capacité de dialogue, sa dimension africaine, son dynamisme de … He contributed as part of the United Nations Educational and Scientific Cultural Organization (UNESCO) program, to the writing of the General History of Africa and the Scientific and Cultural History of Humanity. Instruments de musique au royaume du Kongo (XVIe-XVIIIe siècle), in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, tome 6, Brazzaville, 1981, p. 39-56. Théophile OBENGA La géométrie égyptienne Contribution de l'Afrique antique à la Mathématique mondiale Avec 199 figures et illustrations Éditions L'HARMATTAN 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 PARIS B.P. IV, Dakar, 1987, p. 9-16. On constate également que, quand l’égyptien est typiquement unilitère, le sémitique est soit bilitère soit trilitère sur les mêmes mots hérités : égyptien z3, s3, « fils », le sémitique commun est bn, le phénicien bl, l’araméen br ; égyptien z, s, « homme », face au vieil accadien abilum/awilum, « homme ». He wrote in the Introduction to this 1990 book, “There is a problem when African people look at their history, from their perspective, without undue deference to other perspectives… […] quand le sémitique est unilitère l’égyptien est, lui, bilitère sur des mots hérités : accadien ahu, « frère », ugaritique ‘ah, hébraïque ‘ah, syriaque ‘aha, rabe ‘ah au regard de l’égyptien sn et du copte son, san, sen. Le royaume de Kongo. La dernière modification de cette page a été faite le 7 janvier 2021 à 04:43. Selon Théophile Obenga, « la langue a une tradition orale indépendante de l'écriture[7] » ; c'est-à-dire qu'elle consiste en un système autonome, ayant ses propres propriétés, indépendamment de ce qu'elle soit écrite ou non. Par ailleurs ses écrits ont été aussi critiqués comme soutenant une conception de l’identité culturelle fondée sur la génétique et la race[26],[27]. faru, Bambara (mandé) : ba, "mère" ; pl. Le berbère est éloigné et de l’accadien et de l’égyptien pharaonique : yiwi, « mon fils », pl. Theophile Obenga has been one of my favorite Egyptologists as of late. «  le Centre d'études des civilisations bantoues (dirigé par Obenga) n'hésitait pas à programmer la télétransfert psychique comme sujet de recherche en matière de transport, au motif que les ancêtres pratiquaient ce moyen pour traverser l'espace. Il a également suivi une formation en sciences de l'éducation à Pittsburgh. « le prêtre sem « sm3, sema», devait rendre le dieu habillé beau et fort, conserver ainsi sa santé; les présents ne manquaient pas. En 2009, Théophile Obenga apporte publiquement son soutien au président Denis Sassou-Nguesso, candidat à sa réélection à la présidence de la république congolaise. Études et documents, n° 1. Documents imprimés arabes, source de l'histoire africaine, in Afrika Zamani, n° 4, Yaoundé, juillet 1974, p. 3-51. AbeBooks.com: Les Bantu: Langues, peuples, civilisations (French Edition) (9782708704466) by Obenga, Théophile and a great selection of similar New, Used and Collectible Books available now at great prices. TRIBUNE. Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né à Mbaya, (République du Congo), le 2 février 1936, est égyptologue, linguiste et historien. Il dirige Ankh, « revue d’égyptologie et des civilisations africaines » éditée à Paris. Basaá, A43a). Théophile Obenga, estimant que le « but ultime de cette linguistique est de pouvoir opérer une classification générale de toutes les langues humaines connues », a entrepris - à la suite de Cheikh Anta Diop[6] - d'appliquer la méthode de la linguistique historique aux phénomènes linguistiques « négro-africains ». Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né à Mbaya, (République du Congo), le 2 février 1936, est égyptologue, linguiste et historien.Avec Cheikh Anta Diop, il défend une vision de l'histoire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels africains, soucieux de revisiter leur patrimoine (Afrocentricité).. … Suivez l'actu et ne manquez rien des ebooks de Théophile Obenga en epub, PDF ou livre audio à télécharger dans votre liseuse, tablette ou smartphone L’Afrique dans l’Antiquité : Égypte ancienne, Afrique noire, Paris, Présence africaine, 1973. ». Quoiqu'initialement élaborée dans le cadre de l'étude des langues dites indo-européennes ou sémitiques, selon Emile Benveniste la linguistique historique peut également s'appliquer à d'autres langues du monde ; fussent-elles dites « exotiques », « primitives » ou « sans histoire »[5]. Livres de Théophile Obenga Langue : Langue : ... par Théophile Obenga , Denis Sassou N'Guesso ( 1 ) 19,13 € 25,50 € Ce premier volume est le premier ouvrage de synthèse sur l'histoire générale du Congo des origines à nous jours. D'après lui, ce serait le cas, notamment, des mots pour nommer les parties du corps, ou les astres visibles à l’œil nu. Théophile Obenga has studied a wide variety of subjects and has obtained a wide range of degrees. L'égyptologue congolais Théophile Obenga est l'invité fil rouge de l'émission. Arrivé en France en 1963, il entame des études de philosophie à Bordeaux. Pour lui, la démocratie n’est pas mauvaise en soi. morhu, Sarakollé : kompe, "case", pl. 11 KHEPERA % • 91192 GIF-SUR- … Esquisse d'une morphologie de l'histoire africaine, in Présence africaine, n° 83, Paris, 1972, p. 9-32. [2][3][4] Adding on to Diop's Black Egyptian hypothesis, Theophile Obenga focused on linguistics. He is the Director and Chief Editor of the journal Ankh. Citations de Théophile Obenga (6) En langue pharaonique, "nuit" et "jour" sont tous deux du genre grammatical masculin. He is a politically active … Théophile Obenga est né en 1936 au Congo. », « [...] le latin du IIIe siècle avant notre ère et le lituanien du XVIe siècle offrent l'un et l'autre, si éloignés soient-ils dans l'espace et dans le temps, une même image fidèle de l'indo-européen ; nous pouvons donc comparer les formes égyptiennes avec les formes négro-africaines correspondantes, même si nous n'avons pas, sous les yeux, tous les états successifs des langues négro-africaines. De plus, dit l'auteur, le mot égyptien s(3)m ne signifierait pas « ciel », « bon », « beau » etc. Théophile Obenga, linguiste et historien congolais, s’adresse aux africains dans cette thématique complexe de la domination des « races ». De l'État dans l'Afrique précoloniale : le cas du royaume de Kouch dans la Nubie ancienne, in Présence Africaine, n° 127-128, Paris. Et selon cet auteur, bw (ou ma en copte) s’utilise comme préfixe d’un verbe pour former un nom ; ou d’un adjectif pour former un abstrait. Science et langage en Afrique, in Présence Africaine, n° 92, Paris, 1974, p. 149-160. De plus, selon Théophile Obenga, méthodologiquement il ne serait pas interdit de partir d'une des conséquences fortement probables d'un phénomène pour en identifier la cause[19]. L’historien, égyptologue et linguiste congolais Théophile Obenga: l’Afrocentricité.. Théophile Mwené Ndzalé Obenga naquit à Mbayá (République du Congo) le 2 février 1936, à l’époque de la colonisation.Il est un historien, égyptologue et linguiste.. Avec le grand historien sénégalais Cheikh Anta Diop, Obenga … Theophile Obenga, que por sinal é uma das almas da redacção da Historia Geral de África da UNESCO, é do Congo Brazaville. Le berbère est éloigné et de l’accadien et de l’égyptien pharaonique : yiwi, « mon fils », pl. snwt, Azer : sane, "étoile", pl. Et ce paradigme syntaxique diffèrerait de ce qui est en vigueur en berbère ou dans les langues sémitiques[16]. Pour Théophile Obenga, les racines consonantiques seraient très différentes entre, respectivement, sémitique (k-k-b), ancien égyptien (s-b, s-w) et le berbère (tr). Sur ce sujet, le professeur s’indigne que ce soit une seule personne qui a le monopole des ports de Douala, Lomé, Abidjan, Dakar, entre autres. Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né le 2 février 1936 à Mbaya (République du Congo), est égyptologue, linguiste et historien. M.A. L'université de Lubumbashi (RDC) a reconnu solennellement le 14 octobre 2016 l'importance du travail pédagogique et scientifique du professeur Obenga à l'occasion d'une cérémonie de collation du grade de "docteur honoris causa". « C'est bien dommage, Tourneux ne dit pas la vérité : « [...] nous avons pu reconstruire le négro-égyptien, soit la langue primitive commune aux langues historiquement attestées que sont les langues égyptienne, couchitique, tchadique, nilo-saharienne, nigéro-kordofanienne, toutes langues anciennes et modernes, parlées par les peuples noirs d'Afrique, depuis la vieille Égypte pharaonique, et toutes unies génétiquement lorsqu'on les compare de façon serrée et adéquate sous tous les angles, phonétique, phonologique, morphologique, grammatical, lexicologique. […] quand le sémitique est unilitère l’égyptien est, lui, bilitère sur des mots hérités : accadien ahu, « frère », ugaritique ‘ah, hébraïque ‘ah, syriaque ‘aha, rabe ‘ah au regard de l’égyptien sn et du copte son, san, sen. Docteur d’État ès lettres en Sciences Humaines (Sorbonne), il a étudié diverses … [2][3][4], Obenga proposes three major language families for Africa:[5][6][7], Obenga’s Negro-Egyptian language family is composed of:[5][7], "Aaluja: Rescue, Reinterpretation and the Restoration of Major Ancient Egyptian Themes, Vol. Pour l’Égyptologue et ancien Ministre Théophile Obenga, sur RFI, ce 15 août 2020, à l’occasion du 60 ème anniversaire de l’indépendance du Congo, « tant que le virus tribal n’est pas encore évacué, la paix c’est un truc factice ».. Exacte, cette assertion du Ministre. 31-38. Origine commune des langues négro-africaines, Classification des langues négro-égyptiennes, Critiques des travaux de Théophile Obenga. African Philosophy of the Pharaonic Period (2780-330 B.C. Pour la connaissance des propriétés phonologiques de l'égyptien ancien, Obenga considère que le système phonétique du copte peut être mobilisé. Présentation du livre du Pr Théophile OBENGA, intitulé : Appel à la Jeunesse Africaine : Contrat Social Africain Pour le 21 ème siècle Paru le 27 juillet 2007, aux Editions Ccinia communication, au prix de : 19 €. « Imaginez Parlant de quelques ratés de l’indépendance du Congo le 15 août 1960, Théophile Obenga a appuyé fort là où ça fait mal : « C’est très compliqué cette affaire d’indépendance, parce que le français qui commande n’a pas de tribu. Théophile Mwené Ndzalé Obenga abotama o mokolo ya 2 février 1936 na Mbaya Kongó-Brazzaville. » Simona Corlan Ioan, « L'Imaginaire Dans les Constructions identitaires. Presque tous les auteurs admettent, de bonne foi, que l'Hymne à Aton d'Aménophis IV-Akhnaton a pu inspirer des passages du fameux Psaume 104 de la Bible. Obenga distingue trois grandes familles de langues en Afrique ; à savoir le khoisan, le berbère, et le négro-égyptien. Citations de Théophile Obenga (6) En langue pharaonique, "nuit" et "jour" sont tous deux du genre grammatical masculin. Theophile Obenga is on Facebook. Histoire interculturelle dans l'Antiquité. (…) Guthrie (1948), Hombert & al. Introduction à la linguistique historique africaine, Paris, L'Harmattan, 1993 ; Théophile Obenga, L'Égypte, la Grèce et l'école d'Alexandrie. Ces propriétés pourraient donc être étudiées pour elles-mêmes, mais également comparées à celles d'autres langues d'un même espace-temps[8]. C'est-à-dire que la séparation très ancienne de la souche commune prédialectale élimine les effets de convergence, de hasard ou d'emprunt. La parenté égyptienne : considérations sociologiques, Ankh. Littérature traditionnelle des Mbochi. Théophile OBENGA, déjà formé à la philosophie, maîtrisant le grec ancien et le latin, s'oriente de manière décisive vers l'égyptologie et la linguistique. Pour Théophile Obenga, « quand le sémitique est bilitère (r-s) et même trilitère (r-s-t), l’égyptien, pharaonique et copte, se présente comme unilitère (t-). Théophile OBENGA La géométrie égyptienne Contribution de l'Afrique antique à la Mathématique mondiale Avec 199 figures et illustrations Éditions L'HARMATTAN 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 PARIS B.P. » », « [...]la langue égyptienne antique ne différait en rien d'essentiel de la langue vulgairement appelée copte ou cophthe ; que les mots égyptiens écrits en caractères hiéroglyphes sur les monuments les plus antiques de Thèbes, et en caractère grec dans les livres coptes, ont une valeur identique et ne diffèrent en général que par l'absence de certaines voyelles médiales, omises dans l'orthographe primitive. iaharu, Égyptien ancien : nfr, « bon » ; bw nfr, « le bien », Copte : shopi, « habiter » ; ma-n-shopi, « demeure », Hausa : sabka, « décharger » ; masabki, « un logement », Wolof : rafèt, « (être) beau » ; bu rafèt, « ce qui est beau » = « le beau », Ewe : keke, « large » ; kekeme, « largeur », Traduction : « ce qui était bon est devenu, s’est transformé (hpr) en qualité de (m) ce qui était mauvais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. 11 KHEPERA % • 91192 GIF-SUR- YVETTE France D'après Théophile Obenga, il n’y aurait aucune concordance morphologique entre nb/nibe et kl/kol, ou kul/kullu. Presque tous les auteurs admettent, de bonne foi, que l'Hymne à Aton d'Aménophis IV-Akhnaton a pu inspirer des passages du fameux Psaume 104 de la … – La philosophie africaine de la période pharaonique. Obenga rapporte la « rigueur » de ses enseignants missionnaires de l’époque qui lui ont appris « la discipline, le travail et la loyauté. Sculpture et société dans l'ancien Kongo, in Dossiers Histoire et Archéologie. Le copte est évidemment de l’égyptien vocalisé : sa, « homme ». Parmi ses ouvrages, il faut signaler : l'Afrique dans l'Antiquité (1973), La Philosophie africaine de la période pharaonique (1990) et Origine commune de l'égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines … Sa contribution dans "Afrocentrismes..." s'intitule "Situation de l'égyptien dans les langues du monde", « A theory elaborated by Rev. ». Avec Cheikh Anta Diop, il défend une vision de l'histoire noire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels noirs africains, soucieux de revisiter leur patrimoine (Afrocentricité). L'égyptologie et les autres études africaines ou « africanistes » doivent le savoir clairement. 1", "The Book of the Tep-Heseb: An Afrikological Research Methodology", "Théophile Obenga (Congolese Historian, Doctorate)", "Kenya: Meeting Great Egyptologist Theophile Obenga", https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Théophile_Obenga&oldid=990623759, Foreign Ministers of the Republic of the Congo, Government ministers of the Republic of the Congo, Republic of the Congo emigrants to the United States, Articles to be expanded from November 2011, Articles needing translation from French Wikipedia, Wikipedia articles with BIBSYS identifiers, Wikipedia articles with CANTIC identifiers, Wikipedia articles with SELIBR identifiers, Wikipedia articles with SUDOC identifiers, Wikipedia articles with WORLDCATID identifiers, Creative Commons Attribution-ShareAlike License. Les conceptions linguistiques d’Obenga ne sont pas reconnues par les enquêtes linguistiques actuellement en cours[25]. Il a été directeur général du Centre international des civilisations bantu (CICIBA) à Libreville, et professeur à la faculté de civilisations africaines à l'université d'État de San Francisco, qui est un campus de l’université d'État de Californie. On constate également que, quand l’égyptien est typiquement unilitère, le sémitique est soit bilitère soit trilitère sur les mêmes mots hérités : égyptien z3, s3, « fils », le sémitique commun est bn, le phénicien bl, l’araméen br ; égyptien z, s, « homme », face au vieil accadien abilum/awilum, « homme ». Les travaux de Théophile Obenga ont un double objectif : mettre en avant les rapprochements entre l'égyptien ancien et les langues d'Afrique Noire pour accréditer sa théorie d'une origine commune, et de mettre en avant les divergences entre l'égyptien ancien et les langues berbères et sémites pour essayer de l'extraire de la famille des langues afro-asiatiques dans laquelle les linguistiques placent habituellement l'égyptien ancien. nécessaire] Tourneux estime que de l'identité de deux champs sémantiques, Obenga déduirait à tort une parenté linguistique. Les origines africaines des Pharaons, in Afrique-Histoire, n° 7, Dakar, 1983, p. 47-48. Pour Théophile Obenga, en égyptien ancien, bw se traduit par « endroit », « place ». Theophile Obenga has 31 books on Goodreads with 610 ratings. ». aitma. sanu / fare, "âne", pl. tarua, « mes fils » ; azag, « homme ». Pour Tourneux, certaines correspondances faites par Obenga seraient erronées[24]. Ce cahier n°1 de l'Institut africain d'égyptologie Cheikh Anta Diop traite du savoir géométrique très ancien qui a existé et fleuri en Egypte au temps des Pharaons. Les liens ne sont pas exclus avec d'autres objets et savoirs géométriques africains en dehors de la vallée du Nil. During the 1974 UNESCO Cairo symposium, The peopling of ancient Egypt and the deciphering of the Meroitic script, Cheikh Anta Diop and Theophile Obenga were among its participants. Pour ce faire, cette discipline scientifique mobilise les données descriptives mises à disposition par les études linguistiques synchroniques (lexicologie, phonologie, morphologie, grammaire, etc. É um historiador, egiptólogo e linguista.Junto com o grande historiador senegalês Cheikh Anta Diop, defendeu uma nova visão da história de África baseada no conceito de … Le berbère quant à lui se veut autre (k-l). Sans trop d’enthousiasme. Théophile Obenga, Origine commune de l'égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines modernes. Parmi les nombreuses recommandations faites par le colloque international du Caire, donc par tous les participants, nous relevons celle-ci : « La coopération des spécialistes de linguistique comparée devrait être mise à contribution sur le plan international pour établir toutes les corrélations possibles entre les langues africaines et l'égyptien ancien. Que l’on considère encore l’ugaritique g, « voix », face à l’égyptien hrw, le copte hroù, hroou. Théophile Obenga (born 1936 in the Republic of the Congo) is professor emeritus in the Africana Studies Center at San Francisco State University.He is a politically active proponent of Pan-Africanism and an Afrocentrist.. Numbered list item Sémantique et étymologie bantu comparées : le cas de l'agriculture, in Muntu, n° 2, CICIBA-Libreville. bau / morho, "homme", pl. Para recomendar esta obra a um amigo basta preencher o seu nome e email, bem como o nome e email da pessoa a quem pretende fazer a sugestão. La stèle d'Iritisen ou Le premier traité d'esthétique de l'humanité, Ankh. Facebook gives people the power to share and makes the world more open and connected. Cette démarche comparative vise, selon lui, à tester lesdites similitudes, afin de savoir si elles sont « fortuites », « empruntées », « convergentes », ou encore « héritées ». Les récents événements, de 1992 à 1999 ont bouleversé et ruiné la nation, l'Etat, la République, la démocratie, l'économie, la solidarité, l'unité, la confiance, la paix, l'espoir. Sem dúvidas, o pensamento especulativo transcende a experiência, … Que l’on considère encore l’ugaritique g, « voix », face à l’égyptien hrw, le copte hroù, hroou. nombre de langues africaines, y compris l'égyptien ancien et le copte, forment le pluriel des substantifs en -w (-ou) pour les noms masculins ; et -wt (-out) pour les noms féminins : Pour cet auteur : « la formation du pluriel en égyptien et en négro-africain se fait par suffixation d'éléments aux formes du singulier » ; tandis qu'en sémitique et en berbère, le pluriel d'un mot peut être un tout autre mot (azmez/zemzan), ou une transformation interne du singulier (fus/ifessen). La philosophie africaine de la période pharaonique : Ce livre est une somme, d'une part, parce qu'il rassemble un nombre impressionnant de textes révélant la philosophie pharaonique - et quelle philosophie ! Fiche auteur de Théophile Obenga. There is absolutely no evidence of a non-Bantu substratum. Il subdivise cette dernière famille en cinq sous-groupes : les langues égyptiennes (égyptien ancien et copte), les langues tchadiques, les langues couchitiques, les langues nilo-sahariennes et les langues nigéro-kordofaniennes[4]. ), in l'ouvrage collectif : "Egypt Revisited", Journal of African Civilizations, New Brunswick (USA), London, Ivan Van Sertima, 1989, p. 286-324. Théophile Obenga a étudié la philosophie à l'université de Bordeaux. Anthropologie pharaonique : textes à l'appui, Ankh. Notes sur les connaissances astronomiques bantu, in Muntu, n° 6, CICIBA-Libreville. En d'autres termes, il considère que Wolof et Anciens Égyptiens organisent grammaticalement les mots de la même manière, en vue d'exprimer les mêmes idées. Méthodologie de l'histoire africaine : sources locales, in Africa Rivista, année XXV, Rome, décembre 1970, p. 279-286. Auteur de plusieurs ouvrages, il est l'un des derniers disciples de Cheikh Anta Diop. L'Afrique centrale : son rythme d'évolution historique, in Revue de Recherche scientifique–Institut de Recherche scientifique, Vol. Avec Cheikh Anta Diop, il défend une vision de l'histoire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels africains, soucieux de revisiter leur patrimoine (Afrocentricité). Parmi ses ouvrages, il faut signaler : l'Afrique dans l'Antiquité (1973), La Philosophie africaine de la période pharaonique (1990) et Origine commune de l'égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines modernes (1993). Join Facebook to connect with Theophile Obenga and others you may know. AbeBooks.com: Les Bantu: Langues, peuples, civilisations (French Edition) (9782708704466) by Obenga, Théophile and a great selection of similar New, Used and Collectible Books available now at … Et il considère qu'elle n'a rien à voir avec la manière dont se forment noms et abstraits en berbère et en sémitique[15]. Entre autres préoccupations scientifiques, cette revue explore les différentes voies de recherche initiées ou renouvelées par Cheikh Anta Diop, dans une perspective épistémologique replaçant l'Égypte ancienne dans ce qu'il considère comme son « cadre naturel africain » et comme l'une des « civilisations négro-africaines anciennes ». L’Etat fédéral, à son avis, récupérerait les ports atlantiques africains. 28- Grégoire Lefouoba, L’oeuvre de Théophile Obenga a dix ans, in "Mweti" (Brazzaville), n° 935, mardi 21 février 1984, p.8. Théophile Obenga O PROBLEMA É um mero preconceito acreditar que a época filosófica da humanidade começa primeiro entre os gregos no quinto século a.E.C.2 Esse preconceito implica que outros povos antigos não se engajaram no pensamento especulativo. Voici, pour une même série de mots, ce qu’il en est du sémitique, de l'ancien égyptien et du berbère selon Théophile Obenga[18] : Selon Théophile Obenga, il n'y a pas de correspondances lexicales entre sémitique, berbère et ancien égyptien, pour la série proposée. Continuité de l'histoire africaine, in Africa Rivista, année XXVII, n° 2, Rome, juin 1972, p. 279-286. « L’étonnant, c’est que la politique des présidents-à-vie, quoique élus au suffrage universel, Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né à Mbaya, (République du Congo), le 2 février 1936, est égyptologue, linguiste et historien. This meeting remains one of the single most important and famous defenses of African intellectual and historical integrity in the modern era. Théophile Obenga est l'auteur d'une théorie de linguistique historique qu'il a baptisée « négro-égyptien », celle-ci identifierait des propriétés communes aux langues « négro-africaines », établissant une parenté génétique entre lesdites langues ; y compris l'égyptien ancien et le copte. Allocution de circonstance par le récipiendaire de Théophile Obenga. This theory has become very popular, especially among Black African scholars, and often takes a strong ideological dimension as it accuses (white) Egyptologists of falsifying ancient History. La philosophie pharaonique, in Présence Africaine, n° 137-138, Paris. Le copte est évidemment de l’égyptien vocalisé : sa, « homme ». », « Les critères de la comparaison sont garantis par l'égyptien pharaonique qui est le plus ancien témoin des langues comparées [...] », « Une nouvelle page de l'historiographie africaine a donc été écrite au Caire, en 1974. Théophile Obenga est le directeur de ANKH, Revue d'Egyptologie et des Civilisations africaines. II/ Le kikongo : fondement de l'unité culturelle, in Africa Rivista, année XXV, n° 2, Rome, juin 1970, p. 131-156. Or, selon Tourneux, il faudrait qu'il y eût des correspondants dans toutes les branches de la prétendue famille négro-égyptienne. 15 résultat(s) Allocution de circonstance par le récipiendaire. Protohistoire de la linguistique méditerranéenne, in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, année 1, n° 1, Brazzaville, 1976, p. 21-30. Le berbère se révèle aussi à part, morphologiquement et phonétiquement : gma, pl. Le royaume de Kongo. Cheikh Anta Diop et les autres, in Présence africaine, n° 105-106, Paris, 1978, p. 29-44. Les 20 ans de Nations nègres et Culture (1954-1974), in Présence africaine, n° 89, Paris, 1974, p. 214-223. Traditions et coutumes alimentaires kongo au XVIIe siècle, in Muntu, n° 3, CICIBA-Libreville. Parmi ses professeurs, il y eut Émile Benveniste en linguistique historique, Jean Leclant et Charles Maystre en égyptologie, Rodolphe Kasser en copte, Lionel Balout en paléontologie humaine[1]. » En d'autres termes, il suffirait qu'un fait linguistique soit attesté dans une ou deux langues du « négro-africain » d'Obenga (la troisième langue étant l'égyptien) pour que l'on ait la preuve que le fait linguistique en question relève d'un « négro-égyptien ». Cet auteur estime ainsi avoir reconstitué théoriquement la matrice linguistique de cette parenté génétique des langues négro-africaines[3]. Pr Théophile Obenga. En outre, Obenga pose que l'important hiatus, dans le temps et dans l'espace, entre la langue « témoin » - l'égyptien ancien - et les autres langues africaines conforte l'hypothèse du caractère hérité des similitudes mises en évidence par leur comparaison, au détriment de phénomènes d'emprunt, de convergence, ou de hasard[13]. From January 28 to February 3, 1974, at Cairo, Egypt, Théophile Obenga accompanied Cheikh Anta Diop as Africa's representatives to the UNESCO symposium on "The Peopling of Ancient Egypt and the Deciphering of the Meroitic Script". En d'autres termes, selon Obenga, on ne devrait parler de « parenté génétique » commune à des langues que, d'une part si elles présentent entre elles des similitudes héritées ; d'autre part si l'évolution régulière dans le temps et dans l'espace desdites similitudes peut être mise en évidence par la méthode de la linguistique historique. Fiche auteur de Théophile Obenga. He is a member of the French Association of Egyptologists (Société Française D’Egyptologie) and of the African Society of Culture (Présence Africaine). 2, Rome, mars-juin, 1978, p. 205-227. Invités : - Théophile Obenga, égyptologue, linguiste et historien congolais - Yoporeka Somet, philosophe et égyptologue burkinabè